Une incorrigible passion | Aimer encore et toujours | Pauline et moi
Camille la jonquille
 | Écrire la mouvance de mes jours
 Les sœurs du cap |
 Juliette et Roméo | La promeneuse du cap | Souvenirs d’amour
Ulysse et Pénélope | L’Angélus de mon voisin sonne l’heure de l’amour
Les mots de mon père | L'actrice | Cap-au-renard | Portal en chansons
L’enchantée | Jeanne Janvier | Où en est le miroir?

Oeuvres de Jacques Hébert : Une chaise longue en enfer  | Il fera aussi clair


Une chaise longue en enfer

Une chaise longue en enferUne chaise longue en enfer relate l'amitié de deux hommes. Entre Charlie et Claude, que vingt ans d'âge séparent, un lien exceptionnel se tisse au fil des promenades et des voyages. L'aîné porte le poids d'un lourd penchant pour l'alcool, la nourriture et le sexe. Il tend pourtant la main à son cadet, lui aussi aux prises avec les maux obsessifs de la dépendance. Ensemble ils cheminent, solidaires dans un même combat contre le silence étouffant des secrets enfouis.

Voici l'histoire d'une amitié qui, comme certaines histoires d'amour, dépassent l'entendement. Dans une langue simple, souvent crue mais humoristique, on y découvre que le dépendant n'est jamais loin de l'enfer, tout en étant si près de la délivrance quand il fait confiance. 

Comment peut-on sauver quelqu'un de lui-même, même au nom de l'amitié?
Comment peut-on secourir quelqu'un de l'enfer de la multi-dépendance?

« − Si je compare nos apprentissages, je dirais que j'apprends allongé dans un hamac, sous une pergola, alors que pour toi, mon ami, ça se passe sur une chaise longue, en enfer.
− Malgré les apparences jouissives, il n'y a rien de reposant à vivre sous l'emprise des dépendances. »

« À mon insu, au fil des années, boire avait inhibé ma douleur mais augmenté ma souffrance. Lors de mes rencontres, j'avais enfin eu le courage de faire faceà ma colère, ma peine, mes peurs, mes
frustrations, mes sentiments de rejet et d'abandon. Pour la première fois, mon histoire m'apparaissait précieuse, enrichie de tout ce qui avait fait partie de mon parcours, du chemin de ma vie... »

« Les premiers jours, j'ai beaucoup souffert du manque d'alcool. Ça n'était donc pas, comme je l'avais espéré, une simple habitude développée au fil des années. J'avais un réel problème de dépendance. Pour la première fois, je découvrais l'obsession. Les souvenirs refoulés émergeaient. Je retraçais facilement mon passé, jalonné de bouteilles, comme le petit Poucet qui laissait derrière lui des miettes de pain pour retrouver son chemin. Dans mon cas, les bouteilles allaient me perdre. »

Jacques Hébert

Éditions Hurtubise inc. 2008

 


Après Il fera aussi clair...qu'il a fait noir (2005)
récit à succès où Jacques Hébert racontait
la vie aventureuse qui fera de lui un être
à l'écoute des autres, voici qu'il relate
la rencontre et l'amitié développée avec
un personnage aussi coloré qu'excessif,
Charlie qui sera un drôle de mentor.
L'auteur se donne ici un narrateur imaginaire
pour raconter plus facilement les dérives de ce Charlie, dont les souffrances deviendront un enseignement.